• Dr. Hilary Curry, Author |
6 minutes de lecture

​Le monde est composé d’écosystèmes. Dans la nature, les espèces doivent s’adapter aux changements dans leur environnement pour survivre et bien se porter. Mais les espaces « civilisés », comme les bureaux, sont aussi des écosystèmes, et ceux-ci changent rapidement; que ce soit en raison de retournements du marché, de pénuries de main-d’œuvre, de l’évolution démographique et des attentes changeantes des travailleurs, ou en raison de l’accent croissant mis sur les facteurs environnementaux et sociaux.

Je suis passionnée de plongée, et je vois de nombreuses similitudes entre les écosystèmes terrestres et marins. En effet, s’aventurer dans ce qui peut sembler un nouveau monde de travail étranger n’est pas différent de l’expérience de plongée. Les plongeurs doivent comprendre l’environnement sous-marin dans lequel ils entrent, où des actes simples en apparence, comme respirer et bouger, sont plus difficiles. Les plongeurs ont également besoin d’un équipement adéquat qui les aidera à s’adapter à cet environnement, et ils doivent avoir un plan en place pour les moments où la mer leur réserve des surprises. Les premières tentatives d’adaptation pourraient être maladroites ou même épuisantes. Toutefois, chaque fois qu’ils vont sous l’eau, les plongeurs réalisent des progrès, s’acclimatent progressivement et se sentent comme une partie de l’écosystème.

Bien que chaque entreprise soit différente et qu’il n’existe pas de solution universelle, voici quelques principes clés à retenir lorsque vous plongez dans le nouvel écosystème du travail.

Faites vos devoirs
Bien avant d’entrer dans l’eau, où la pression est plus grande et l’air est absent, les plongeurs doivent apprendre à adapter leur corps et leurs mouvements. Eaux tropicales ou polaires, récifs de corail ou forêts de varech : il existe des dizaines d’environnements de plongée et chacun nécessite une approche différente.

De vastes travaux de recherche scientifique et psychologique ont été effectués non seulement sur la façon dont nous travaillons, mais aussi sur l’influence des facteurs environnementaux sur notre productivité et notre efficacité. Faire ses devoirs, c’est envisager son organisation du point de vue des employés. Par exemple, qu’est-ce qui les motive? Quelles sont les occasions de croissance ou de perfectionnement qui contribuent à leur parcours de carrière? Comment envisagent-ils la conciliation travail-vie personnelle ou la souplesse? Comment souhaitent-ils participer aux cycles de communication? Comment veulent-ils être reconnus pour leur excellent travail?

À mesure que vous examinerez votre écosystème de leur point de vue, vous remarquerez certaines des mesures d’adaptation que vous devrez mettre en œuvre pour assurer la réussite de vos employés.

Dotez-vous du bon équipement
Les plongeurs doivent disposer de certaines pièces d’équipement essentielles pour la nage, la respiration, la mobilité et la flottabilité. Il s’agit notamment d’une bouteille d’air comprimé et d’un détendeur pour respirer, d’un masque qui permet de voir, d’une combinaison isothermique ou étanche pour se protéger du froid et de palmes pour glisser dans l’eau.

Au travail, les dirigeants ont aussi besoin d’outils. Ceux-ci varieront en fonction des besoins et des objectifs spécifiques de l’organisation, mais pourraient comprendre des logiciels d’analyse et de collecte de données ainsi que des outils de rétroaction et d’évaluation des risques. Quelles que soient les approches que vous adoptez, elles devraient être motivées par les besoins des travailleurs. Sans écarter la question de l’optimisation des coûts, la recherche d’occasions doit être guidée par une connaissance approfondie des besoins, des désirs, des gains et des difficultés de vos employés et des données à ce chapitre.

Reconnaissez que l’union fait la force
La vie peut être difficile pour un poisson : c’est pourquoi beaucoup d’espèces ne font pas cavalier seul et se regroupent plutôt en bancs qui peuvent rassembler des millions de leurs pairs. Les grands bancs, parfois plus gros qu’une baleine, peuvent devenir des superorganismes et développer un comportement collectif qui les protège des menaces et assure leur survie.

Votre bassin de main‐d’œuvre agira idéalement de la même façon. Lorsque les employés adhèrent à une vision et à une orientation, ils travailleront en harmonie plutôt que de rester cloisonnés dans des services à contre-courant ou concurrents. Votre travail en tant que leader consiste à former une coalition de volontaires pour communiquer cette vision, obtenir l’adhésion des employés et leur donner les moyens de travailler à l’atteinte d’objectifs communs. Cela pourrait comprendre la priorisation des compétences plutôt que des rôles ou des fonctions, le recrutement ou la formation pour combler les écarts en matière de talents et la création d’équipes multidisciplinaires pour résoudre des problèmes dans un intérêt partagé.

De plus, il existe un ensemble de compétences de base qui prépareront votre organisation à un avenir inconnu. Celles-ci comprennent la littéracie des données, la réflexion stratégique, l’orientation client, l’intelligence émotionnelle, la communication et la capacité à s’adapter au changement. Ces compétences de base permettent aux gens de se réorienter lorsqu’une vague scélérate se présente, et de s’assurer qu’ils sont en mesure de prendre des décisions éclairées fondées sur des données lorsque la mer est agitée.

N’oubliez pas que les petites choses comptent, et que la diversité est essentielle
Le monde sous-marin est riche en biodiversité. Au sein des grandes populations sous-marines, ce sont les groupes les plus variés qui font mieux face aux menaces et aux changements. Et chaque espèce – du plancton qui soutient la vie marine aux récifs de corail qui fournissent des habitats essentiels et protègent les côtes – joue un rôle important et a des besoins différents.

Au travail, les besoins et les préférences des personnes et des équipes varient, tant sur le plan physique que numérique. N’oubliez pas qu’une multitude de microexpériences et de points de contact, surtout lorsqu’ils sont regroupés, ont une incidence sur l’expérience globale des employés. En ce qui concerne la santé organisationnelle, les dirigeants doivent faire de la diversité une priorité. Cela renforcera l’organisation dans son ensemble; elle aura plus de facilité à s’adapter au changement et à sortir des moules désuets.

Gérez les situations une à la fois
L’un des plus grands plaisirs de la plongée est de pouvoir découvrir un monde merveilleux qu’on ne peut retrouver sur la terre ferme. Toutefois, lorsque l’on explore ce nouvel environnement et qu’on s’y adapte, on se rend compte que les ajustements à apporter ne peuvent pas être faits en même temps et qu’il faut établir des priorités. Par exemple, si vous avez de l’eau dans votre masque et que l’une de vos palmes commence à glisser de votre pied, la première chose à faire serait de nettoyer votre masque pour que vous puissiez voir. Ensuite, vous pourrez rajuster votre palme.

Au travail, la clé du succès est de définir les objectifs, de cerner les occasions d’amélioration et de prioriser les solutions en fonction de la faisabilité, de la viabilité et de la désirabilité. L’examen du système et la compréhension de ce qui est essentiel à traiter en premier permettront d’alléger les pressions afin que les situations puissent être gérées plus facilement. Si vous ne savez pas ce qui est essentiel, posez des questions! Les employés se font un plaisir d’aider lorsque l’enjeu est bien encadré et qu’il y a suffisamment de soutien et de mesures en place.

Réfléchissez aux éventualités
Revenir à la surface après une séance de plongée nécessite une approche lente et constante. Remontez trop rapidement et l’azote dans votre sang, maintenant déséquilibré en raison d’une respiration à pression accrue sous l’eau, peut former des bulles et causer un mal de décompression. Avec l’expérience, vous en apprendrez davantage sur la gestion appropriée des risques.

L’adaptation au changement en milieu de travail devrait également suivre une approche mesurée et axée sur l’avenir. Les stratégies que vous mettez en œuvre aujourd’hui devraient être analysées et revues afin de veiller à ce que le processus d’application soit aussi fluide que possible et qu’elles servent de base pour l’avenir.

S’adapter à l’écosystème du travail en constante évolution exige des efforts. Il faut s’armer de bonnes recherches, des outils nécessaires et des réponses appropriées et réfléchies aux besoins des personnes concernées, en plus de s’ouvrir à l’apprentissage continu et à l’amélioration pour se préparer pour l’avenir. Mais le jeu en vaut la chandelle, puisque la récompense est un environnement riche et productif qui regorge de vitalité et de résilience.

  • Dr. Hilary Curry

    Dr. Hilary Curry

    Author, People and Change Leader, Greater Vancouver Area

    Blog articles

Publication multilingue

Cette publication est aussi offerte dans les langues suivantes :

Tenez-vous au courant de sujets qui vous intéressent.

Inscrivez-vous aujourd’hui pour avoir accès à du contenu personnalisé en fonction de vos intérêts.